On ne meurt pas comme ça: Témoignage par Charlotte Fouilleron

On ne meurt pas comme ça: Témoignage

Titre de livre: On ne meurt pas comme ça: Témoignage

Éditeur: Max Milo Editions

Auteur: Charlotte Fouilleron


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: On ne meurt pas comme ça: Témoignage.pdf - 24,329 KB/Sec

Mirror [#1]: On ne meurt pas comme ça: Témoignage.pdf - 44,748 KB/Sec

Mirror [#2]: On ne meurt pas comme ça: Témoignage.pdf - 26,320 KB/Sec

Charlotte Fouilleron avec On ne meurt pas comme ça: Témoignage

Postface du Dr Maindrault-Gœbel

« À trente-sept ans, j’ai été l’erreur de casting, celle qui rajeunit les statistiques. Si la moyenne d’âge du cancer du côlon est de soixante-cinq ans, c’est grâce à moi. »

Charlotte est une jeune femme active, passionnée par son métier de journaliste, accro au shopping et en quête du grand amour. Elle mène une existence sans souci majeur, jusqu’à ce que le verdict tombe : elle a un cancer du côlon. Malgré la peur, envahissante, et l’ironie d’un mal incongru pour son âge, elle décide de se battre.
Avec ce récit enjoué, drôle et émouvant, l’auteure réussit la prouesse de changer notre regard sur les malades du cancer. Sans faire l’impasse sur les petits et les grands maux qui bousculent son quotidien, elle nous montre qu’il est possible de continuer à vivre et de croire au bonheur. Un formidable message d’espoir.

Charlotte Fouilleron a 43 ans. Elle est journaliste et vit à Paris.

Frédérique Maindrault-Gœbel est médecin oncologue à Paris.

Livres connexes

Postface du Dr Maindrault-Gœbel

« À trente-sept ans, j’ai été l’erreur de casting, celle qui rajeunit les statistiques. Si la moyenne d’âge du cancer du côlon est de soixante-cinq ans, c’est grâce à moi. »

Charlotte est une jeune femme active, passionnée par son métier de journaliste, accro au shopping et en quête du grand amour. Elle mène une existence sans souci majeur, jusqu’à ce que le verdict tombe : elle a un cancer du côlon. Malgré la peur, envahissante, et l’ironie d’un mal incongru pour son âge, elle décide de se battre.
Avec ce récit enjoué, drôle et émouvant, l’auteure réussit la prouesse de changer notre regard sur les malades du cancer. Sans faire l’impasse sur les petits et les grands maux qui bousculent son quotidien, elle nous montre qu’il est possible de continuer à vivre et de croire au bonheur. Un formidable message d’espoir.

Charlotte Fouilleron a 43 ans. Elle est journaliste et vit à Paris.

Frédérique Maindrault-Gœbel est médecin oncologue à Paris.Postface du Dr Maindrault-Gœbel

« À trente-sept ans, j’ai été l’erreur de casting, celle qui rajeunit les statistiques. Si la moyenne d’âge du cancer du côlon est de soixante-cinq ans, c’est grâce à moi. »

Charlotte est une jeune femme active, passionnée par son métier de journaliste, accro au shopping et en quête du grand amour. Elle mène une existence sans souci majeur, jusqu’à ce que le verdict tombe : elle a un cancer du côlon. Malgré la peur, envahissante, et l’ironie d’un mal incongru pour son âge, elle décide de se battre.
Avec ce récit enjoué, drôle et émouvant, l’auteure réussit la prouesse de changer notre regard sur les malades du cancer. Sans faire l’impasse sur les petits et les grands maux qui bousculent son quotidien, elle nous montre qu’il est possible de continuer à vivre et de croire au bonheur. Un formidable message d’espoir.

Charlotte Fouilleron a 43 ans. Elle est journaliste et vit à Paris.

Frédérique Maindrault-Gœbel est médecin oncologue à Paris.